Prédéfinir son projet

Dans un précédent article, j’ai partagé ma méthode des 5P pour la réalisation d’un reportage photo. Chaque étape de cette méthode est cruciale pour assurer la réussite de votre reportage photo. En plus de vous faire gagner du temps et une meilleure organisation, celle-ci a pour but final final de vous permettre de vendre votre travail à des acheteurs potentiels.


Sans plus tarder, attaquons nous à cette première étape “Prédéfinir son projet” !


En toute logique, cette première étape est fondamentale au succès de la méthode et pose les bases pour la suite de votre reportage. Quelques points sur lesquels se concentrer avant de passer la prochaine étape.


Trouver une idée


Pour faire un bon reportage, il faut évidemment une bonne idée de reportage. C’est autour de cette idée que vous réaliserez votre reportage photo, il faut donc s’assurer que celle-ci soit originale, percutante et faisable.


Cette étape n’est pas toujours la plus évidente pour un photojournaliste, car nous avons toujours tendance à penser que ce qui fait une bonne idée de reportage concerne des sujets forts et intenses, comme notamment des sujets sur la guerre, conflits ou autres violences. Mais, il ne faut pas s'arrêter à ceci ! Une bonne idée c’est également un sujet qui raconte une histoire unique aux yeux du grand public.


Pour trouver une idée, je vous conseille de vous documenter et cultiver en permanence. Cela passe par des documentaires que vous pouvez regarder sur Netflix, Arte ou bien YouTube qui regorgent de milliers de chaînes bourrées d’informations qui vous apporteront un tas de petites idées à exploiter et creuser.

C’est comme ça que j’ai eu l’idée de partir au Ghana et documenter la situation des enfants pêcheurs sur le lac Volta.



Faisabilité du projet


Un autre élément à prendre en compte lorsque vous avez trouvé une idée : est-ce que cette idée est à votre portée et faisable ?

Vous avez votre idée de reportage, alors maintenant penchez-vous sur sa faisabilité. Est-ce que vous avez besoin d'accès spécifique pour sa réalisation ? Avez-vous la matériel adapté ? La situation est-elle périlleuse ? Voici trois questions auxquelles vous devrez répondre pour évaluer la faisabilité de votre projet.


Par exemple, vous décidez de partir documenter les dégâts du réchauffement climatique sur la faune et la flore de la grande barrière de corails en Australie, disposez-vous d’un bon matériel “waterproof” ? Avez-vous les capacités de pouvoir partir en plongée ?


Autre exemple, vous souhaitez documenter les conflits kurdes en Turquie, avez-vous les contacts nécessaires pour avoir accès à ces régions ?


Comme vous l’avez compris, pour évaluer la faisabilité de votre projet, cela nécessite un certain travail en amont afin de déterminer vos besoins et connaître vos capacités pour garantir la réussite de votre reportage photo.


Originalité du projet


Comme expliqué précédemment, une bonne idée est une idée qui est originale, alors en vous inspirant d’autres projets à l’aide de documentaires, veillez à regarder ce qui a déjà été réalisé sur ce sujet. J’ai abandonné de nombreuses idées en regardant le travail d’autres photographes en me rendant compte que celui-ci avait été fait et refait.


Pour autant, ce n’est pas une raison d’abandonner, il est possible de conserver son idée, s’inspirer d’autres travaux de photojournalistes mais en apportant un nouvel oeil sur le sujet en changeant l’angle d’approche. En orientant son sujet différemment, on peut se sortir du lot et créer quelque chose de plus intéressant qui suscitera un regain d'intérêt de la part des iconographes et du grand public.


Un exemple qui me vient en tête : les gilets jaunes en 2018-2019. Beaucoup de photographes se sont jetés sur ce type de photos de manifestations en montrant les violences de cette crise sociale, mais peu de photographes ont été de l’autre côté en orientant les prises de vues sur les CRS et forces de l’ordre. Le premier photojournaliste qui a effectué ce changement d’angle a su anticiper et montrer une nouvelle facette de cette crise sociale. Et cela fut une réussite !



Alors, réfléchissez, anticipez et adaptez vous ;)


Intérêt pour la vente


Lorsqu’on part en reportage photo, même si la cause et la raison du reportage tient à coeur, celui-ci a aussi pour but d'être vendu ! En choisissant votre idée, essayez de voir l'après reportage afin de maximiser vos chances de réussite de vente.


Pour ce point, c’est également à vous de vous documenter, vous intéresser aux magazines, ce qui est publié, etc. Grâce à cette veille active, vous vous rendrez compte comment travaillent les rédactions et les sujets qui ont plus de potentiel de vente.

En appliquant ces 4 premiers éléments pour prédéfinir votre reportage photo, cela vous assurera des bases solides pour sa réalisation mais aussi pour obtenir de plus en plus d’idées en permanence.

Alors, plus de temps à perdre, documentez-vous, réfléchissez aux différentes approches de votre projet et essayer de vous mettre à la place d’une rédaction, cela vous permettra aussi de vous détachez de votre sujet pour y voir plus clair.


Et surtout, éclatez-vous !


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout